Accueil / A la Une / Societé : Le Roi Koupiendieli un homme de principe

Societé : Le Roi Koupiendieli un homme de principe

Qui est Koummiéndiéli  ?

Le Roi KOUPIEBNDIELI, de son vrai à l’Etat civil Ardiouma Idrissa THIOMBIANO  est né en février 1935 à Fada. Fils d’un fonctionnaire et d’une ménagère. Après ses études primaires à Zorgho, il est allé pour le collège moderne de Ouagadougou . Puis à Bamako où il a poursuivi  la deuxième partie du Baccalauréat en France. De retour, il est affecté au département des finances de son pays avant de retourner à Paris pour  un stage dans le domaine des sciences sociales.

Parcours professionnel

Koupiendiéli a occupé les fonctions suivantes :

  • Directeur à l’ Institut international d’administration publique (pendant 3 ans)
  • Agent à l’OFNACER (Office national des céréales).
  • En 1974, Directeur du budget.
  • En 1976, Conseiller financier du chef de l’Etat.
  • En 1978, Directeur administratif et financier du centre régional de télédétection de Ouagadougou (CRTO).
  • De 1988 à 2002 Retraite anticipée

Koupiéndiéli, un homme de principe

Depuis 2009, le Roi Koumpiendiéli ne se sentait pas assez bien. A l’anniversaire d’ailleurs de l’indépendance du Burkina, il était absent à la cérémonie commémorative célébrée le 11 décembre à Fada N’gourma. Lors d’un entretien réalisé le 6 janvier 2009 par le quotidien SIDWAYA  sur les évènements tragiques survenus le 11 décembre 2009, il affirmait lui-même : “Je suis mal placé pour faire des commentaires parce que pour des raisons de santé, je n’étais pas sur les lieux au moment où l’événement s’est produit”   .

Homme politique mais très avisé, il a milité entre autres dans le parti du PDP/PS avant de rendre sa démission pour  l’ADF/RDA . Il était aussi d’une personnalité forte et n’admettait pas qu’on écorche son image surtout quand il s’agit de sauver son honneur.  C’est autant de qualités qui l’ont amené en  2006 à renoncer à son ancien parti politique parce qu’il disait-il,  “J’ai eu à prendre position entre deux membres du parti au pouvoir et cela n’a pas plu aux dirigeants du parti qui ont brandi des menaces à mon endroit. Ces menaces me sont revenues et j’ai analysé seul les conséquences de ces menaces et ce n’est qu’en décembre 2006 que j’ai appelé un des responsables du parti au pouvoir pour lui annoncer mon intention d’adhérer à l’ADF/RDA ; j’ai précisé à l’intéressé qu’il ne s’agissait pas pour moi de lutter contre le président du Faso mais il s’agissait de sauvegarder le peu de crédibilité que l’on pouvait encore accorder à la région de l’Est”.

ArtistesBF

Voir aussi

Culture : Lancement d’une nouvelle marque vestimentaire “LEGER”

C’est une nouvelle marque vestimentaire qui vient d’être lancée le 13 décembre 2019 à Ouagadougou. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *