Accueil / A la Une / Spectacle : la pièce “Quête” pour l’égalité du genre.

Spectacle : la pièce “Quête” pour l’égalité du genre.

La cellule “GENRE” du Carrefour Internationale du Théâtre de Ouagadougou(CITO) a présenté  au public la grande première de son spectacle «Quête ». C’était ce 12 janvier 2019 en présence des autorités en charge des droits humains et de la promotion de la femme.  

Portée par six (06) comédiens, la pièce retrace le combat quotidien de la femme confrontée aux pesanteurs socio-culturelles, à la recherche de la justice et de l’équité pour un changement de mentalité ».

La pièce débute par une séance de rites traditionnels à la jeune mariée afin de la préparer à affronter la vie de couple

Le message est clair, la société traditionnelle doit changer sa manière de voir la femme et cesser de la considérer toujours comme étant le sexe faible, la femme qui doit être soumise au dictat de son mari ou la bonne à tout faire. Bref… en d’autres temps (pendant la période révolutionnaire surtout), c’est l’homme “féodal” qui est ainsi indexé et mis en cause.

” Quête” met ainsi le doigt sur les multiples injustices et autres discriminations sociales dont la femme est sujette. Du foyer, au lieu travail en passant par l’administration et dans la sphère politique, l’homme fait subir à la femme des pires injustices et sa suprématie.

Pour le président de la cellule “GENRE” du CITO Ibrahima TRAORE, l’objectif est « d’amener tout le monde sur le même pied d’égalité, qu’il y ait les mêmes droits pour tous »

Ibrahim TRAORE : Président de la cellule” GENRE” CITO

En effet, très émerveillée par le spectacle et le jeu d’acteurs, Léonie POUYAN VAUTIER de vacances au Burkina apprécie la thématique abordée. « J’ai énormément aimé, car ce sont des thèmes qui parlent à tout le monde”. Pour cette spectatrice, l’humour a été d’une grande contribution dans la bonne transmission du message.

Léonie POUYAN VAUTIER a bien apprécié

” ils ont su utiliser l’humour pour capter et sensibiliser le public. J’ai sincèrement adoré le spectacle et j’invite tous les burkinabè qu’on arrête de boire la bière et venir voir ce spectacle qui ne coute que 1 000 frs l’entrée.  C’est ce genre de spectacle qui peut amener les jeunes et les tout-petits en particulier à changer de mentalités. Sincèrement, les hommes avec grand “H”  ne se rendent plus compte souvent de ce qu’ils font”, a laissé entendre Léonie visiblement ravie.

Une autre spectatrice, Mme SALEMBERE/ YARA Claire, apprécie positivement ce spectacle et espère qu’il contribuera au changement des mentalités, « J’espère que les hommes vont tirer des leçons à travers ce spectacle, car il expose les réalités auxquelles les femmes sont confrontées ».

Mme SALEMBERE/ YARA Claire ” J’espère que les hommes vont en titer leçon”

Pour ceux qui n’ont pas pu faire le déplacement ce vendredi au CITO, ils peuvent toujours s’y rendre tous les mercredis, jeudi, vendredi et samedi à partir de 20h et ce,  jusqu’au 26 janvier 2019.

Rappelons que la promotion du genre demeure un souci constant pour les membres du CITO. Ansi, depuis 2012, ils ont mis en place une Cellule Genre dont la mission est d’œuvrer à la réduction  des inégalités dans l’exercice des métiers des arts de la scène.

Mariam CONGO

Voir aussi

Deuil national: La gendarmerie fait taire la musique dans un bar à Solenzo

Ouagadougou, 9 nov. 2019 (AIB) – La gendarmerie de Solenzo, dans la province des Banwa, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *