Accueil / A la Une / Théâtre : La pièce “Prophètes sans Dieu “

Théâtre : La pièce “Prophètes sans Dieu “

Imaginez un seul instant qu’un dialogue s’installe entre Jésus, Moise et Mohamed à propos des différentes tueries et autres actes barbares posés à travers le monde par certains fondamentalistes religieux sous le manteau de la foi. Beaucoup d’entre vous apprécieraient l’instauration d’un tel cadre de dialogue pour ne plus souffrir des mauvaises interprétations des préceptes religieux notamment des comportements de tous ceux qui tuent au nom de Dieu.  C’est ce que cette pièce fiction de la Compagnie Réflexions Théâtre propose à son public à travers le spectacle “Prophètes sans Dieu ” dont la grande première s’est déroulée ce 28 novembre 2019 à l’Espace GAMBIDI .

 La pièce “Prophète sans Dieu”  est une invite aux hommes à s’interroger sur les dérives intégristes et fanatiques liées à leurs mauvaises interprétation des préceptes religieux qui, s’ils étaient bien comprises devaient nous conduire vers un monde de paix et permettre le vivre ensemble.

C’est l’histoire donc d’un auteur qui,  troublé par tant de d’affrontements et de tueries perpétrer par des fanatiques intégristes religieux dans le monde au nom de Dieu, décide de convoquer Jésus, Mohamet et Moïse afin d’échanger sur tous ces malheurs causés autour de leurs préceptes. Moïse et Jésus répondent présents à la discussion et s’accusent mutuellement en attendant l’arrivée de Mohamet…. ” Etant donné que toute forme de représentation de Mohamet est interdite par l’Islam, le rendez-vous connaitra-il un franc succès … ?

Dans une mise en scène de Mahamadou TINDANO, la pièce “Prophètes sans Dieu ” est un texte de l’Agérien Silmane BENAïSSA. D’une durée de 1h 20 mn, le spectacle est porté par Brahima DIARRA, Wendaabo Landry NARE et de Mamadou SOMA.

“Il faut que le public vienne et qu’après le spectacle il y ait un débat constructif sur le sujet”, a souhaité Mahamadou TINDANO, metteur en scène, comédien et auteur.

“Au regard de la situation sécuritaire du Burkina Faso et  des pays de la sous-région, ce serait bien que les gens se questionnent. Que ceux qui nous agressent se rendent compte que c’est une mauvaise interprétation qu’ils font de la belle parole que les prophètes nous ont donné”, a-t-il souligné.

Wendaabo Landry NARE dans le rôle de l’auteur

es

“Dans prophètes sans Dieu”, j’ai joué le rôle de l’auteur ; celui -là qui a convoqué les trois prophètes pour pourquoi on s’entre-tue pour la religion. Je n’ai pas pu convoquer Mohamed sur scène parce que c’est un interdit religieux et ces interdits sont valables en tout lieu.

Pièce d’actualité, “Prophètes sans Dieu” mérite d’être vue au moment où le Burkina Faso depuis bientôt cinq ans voit sa quiétude et son vivre ensemble s’effriter progressivement. Quotidiennement nos frères et sœurs tombent sous les balles assassines de l’extrémisme violent et racial. La pièce reste à l’affiche jusqu’au 01 novembre 2019 à l’Espace GAMBIDI.

Voir aussi

Programme de la commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo

Voilà 21 ans que nous sommes débout ensemble pour exiger vérité et justice pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *