Accueil / A la Une / Théâtre : L’appel du Président de la FENATHEB

Théâtre : L’appel du Président de la FENATHEB

La Fédération Nationale du Théâtre au Burkina (FENATHEB), en tant qu’association regroupant l’ensemble des structures de compagnies de théâtre, travaillera à faire en sorte que les intérêts des acteurs de théâtre soient protégés et défendus partout au Burkina. Profitant de la présence de la presse, le Président de la FENATHEB lance un appel à toutes les bonnes volontés sensibles à la question du théâtre à soutenir la FENATHEB pour lui donner un rayonnement au plan national.

Au centre et en chapeau, Paul ZOUNGRANA, président de la FENATHEB

“C’est hyper important qu’on nous soutienne en dehors de nos cotisations”, a dit Paul ZOUNGRANA lors des question-réponses avec les journalistes. Mais le nouveau bureau est conscient qu’il faut d’abord compter sur ses propres forces.  Et l’Administrateur de l’Espace GAMBIDI  de compléter en disant qu’il faut d’abord se structurer avant de demander de l’aide. ” Les soutiens viennent quand vous vous organisez”, précise Claude GUINGANE. ” Et L’idée d’organiser les troupes et le théâtre sur tout le territoire national, c’est justement pour porter la voie de ce théâtre au niveau des autorités politiques et leur demander d’aider l’association à fonctionner”, insiste Claude GUINGANE.

Pour Marin ZONGO, le soutien attendu par l’association n’est pas que financier et qui n’émanera pas seulement du Ministère en charge de la Culture. ” Nous voulons aussi avoir de la visibilité et l’apport de la presse est très attendu”, souligne l’administrateur du CITO

Lire aussi : ” La FENATHEB renaît de ses cendres “. 

Dans les échanges, le statut des artistes s’est également invité sur la table. Qu’en est-il de sa mise en application ? s’interroge un journaliste. A ce niveau, Paul ZOUNGRAN rassure :  ” ça y est en bonne voie parce qu’il a été déjà signé par le Président du Faso ( l’ex-Président du Faso). On savait entre temps qu’il était au niveau du Ministère de l’économie, mais il appartient au nouveau bureau de pousser les démarches pour savoir administrativement quel plaidoyer envisager pour qu’il arrive à son aboutissement ainsi que ses modalités d’application”, nous apprend Paul ZOUNGRANA

En attendant, le Président rassure les journalistes que le théâtre au Burkina se porte bien. Il en veut pour preuve, les nombreux évènements qui remplissent les agendas des structures théâtrales ; ce qui témoigne selon Paul ZOUNGRANA de l’existence d’un certain dynamisme dans le domaine. Le Burkina semble -t-il, est reconnu comme premier pays en matière de théâtre en Afrique de l’Ouest. ” Ouagadougou a été nommé il y a quelques années comme 2ème capitale culturelle de théâtre en Afrique”, précise le Nouveau Président de la FENATHEB.

Enfin, les journalistes ont été informés de la mise en place d’un conseil de sages pour appuyer le nouveau bureau à travers plaidoyers politiques et conseils. Ce conseil de sages est composé comme suit :

Martin ZONGO

Prosper KOMPAORE

Madame Moussouyouma KOUYATE

Moussa SANOU

Ildevert MEDAH

Gwladys RoseMonde (GRM)

Voir aussi

LUCIEN HUMBERT HOMME DE CULTURE

Bilan de la première édition du BISO 2019 par Lucien Humbert

La Biennale Internationale de Sculptures de Ouagadougou (B.I.S.O.) fête sa première édition !! On entendait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *