Accueil / A la Une / La cuisine du Burkina Faso à l’honneur à Gourdon (France)

La cuisine du Burkina Faso à l’honneur à Gourdon (France)

Le 13 avril dernier, onze habitants de Gourdon et des villes environnantes (Sud-Ouest de la France)  ont pris part à un atelier de cuisine du Burkina Faso animé par Paule Arlette HIEN. Organisé par la bibliothèque intercommunale, les participants ont pu découvrir le riz – sauce tiguè-diguè (à base de purée de cacahuète) et le bissap (jus de fleur d’hibiscus).

La découverte du riz – sauce tiguè-tiguè (à base de purée de cacahuète)

 Les activités du mois d’avril de la bibliothèque intercommunale de Gourdon sont dédiées à l’Afrique. Dans ce cadre, il y a une exposition photographique de Patrick Behin alias B1 sur le Mali, une exposition de textiles (notamment le bogolan) et d’objets (masques), un récit d’un voyage humanitaire en Ethiopie. Aussi, différents ateliers étaient au programme : écriture, bogolan et cuisine du Burkina.

Nous nous sommes particulièrement intéressé à l’atelier sur la cuisine du Burkina qui vise à faire connaitre l’art culinaire burkinabè, la culture africaine et à créer un moment de partage.

La directrice de la bibliothèque Marianne Terrusse a bien apprécié

Pour la directrice de la bibliothèque Marianne Terrusse « dans une bibliothèque, on n’a pas l’habitude de faire la cuisine et proposer ce genre de choses, je trouve intéressant à la fois de surprendre les gens et aussi les amener à la découverte …».

L’atelier a eu lieu à la cantine d’un groupe scolaire proche de la bibliothèque. Limitée à 12 personnes maximum, la participation était volontaire et sur inscription.

Les 12 convives étaient là ….

Les échanges ont commencé par la présentation globale du Burkina Faso, de la cuisine et de la façon de cuisiner non figée mais qui respecte des principes de base. L’animatrice de l’atelier Arlette HIEN a ensuite présenté les produits entrant dans la préparation de la sauce Tiguè-Diguè et du jus de bissap.  Ce choix de menu pour l’atelier est motivé selon l’animatrice par un objectif bien précis : permettre aux participants au sortir de l’atelier “de pouvoir préparer ces mets chez eux; ce qui suppose qu’ils puissent trouver les produits de base sur place, en France. Heureusement qu’on en trouve puisque tous ces ingrédients ont été achetés dans le coin”

Durant l’atelier les participants, motivés et actifs ont fait preuve de curiosité. Ils ont reçu la visite du père Théotime SOMDA, prêtre burkinabè en service à Gourdon. Il a apporté sa contribution pour faire connaitre ce pays de l’Afrique de l’Ouest et ses spécialités culinaires. Cette rencontre autour de la gastronomie burkinabé était méconnue : ces légumes exotiques, une façon de cuisiner différente et des saveurs, des arômes inhabituels.

Claude affirme: «  pour moi c’était une découverte totale, parce que à part le bœuf, les courgettes et les carottes, je ne connaissais pa las purée de cacahuète, les épices mis dedans, le gombo ».

 A la fin de l’atelier, Claude apprécie son déroulement : «  L’organisation était parfaite, toute le monde a un peu travaillé et en plus c’était extrêmement sympathique parce que l’animatrice sait mettre la bonne humeur ».

La directrice de la bibliothèque qui a participé également à l’atelier, apprécie cette expérience : « on ne connait pas ces  aromes, ta façon de cuisiner était pour nous très enrichissante, c’était bien de t’observer ».

Arlette Hien (Tablier) transformée en prof d’art culinaire. Une dame pleine d’initiatives … Bravo !
Arlette Hien pour ArtistesBF

A la fin de la préparation des mets (riz sauce Tiguè diguè, et bissap), un temps de partage était prévu. Tous se sont régalé les papilles en dégustant ce repas cuisiné ensemble. Les participants ont ensuite posé des questions sur d’autres mets Burkinabè.

L’animatrice Arlette HIEN était ravie de ce temps de rencontre et de partage sur ce territoire, pour faire connaitre les goûts du Burkina Faso, son pays natal.

 

 

 

Voir aussi

Voie de contournement de Ouaga : Qui doit dédommager les déguerpis ?

Qui doit dédommager les populations dont les propriétés ont été touchées par la voie de …

Un commentaire

  1. Joyeuse experience culinaire et gastronomique merci Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :