Burkina : Les grandes lignes de la transition présentées aux communes du Centre

Burkina : Les grandes lignes de la transition présentées aux communes du Centre

Un atelier a été organisé par la direction régionale de l’Economie et de la Planification du Centre ce 13 juillet 2022. Objectif, élaboré un plan d’actions régional dans le cadre de la transition

Présidée par le gouverneur de la région du Centre, Abdoulaye Bassinga l’atelier a connu la participation des représentants des communes de la région et de quelques acteurs relevant du ministère de l’Economie.

Prenant la parole en premier,  le gouverneur de la région du Centre dira que l’objectif de l’atelier est de faire en sorte à harmoniser les points de vues des acteurs et des différents collaborateurs régionaux afin que celles-ci puissent peser dans la prise en compte des recommandations et de l’adoption du document une fois terminé.



Pour le gouverneur de la région du centre, il s’agira passer en revue  les objectifs du Plan d’Actions Régional de la Transition (PART) de manière objective, réaliste et réalisable. Au regard donc de son importance, il est souhaitable selon le premier responsable de la région d’accorder une attention particulière et  que chaque acteur s’investisse pour le succès du plan.

Abondant dans la même lancée, Moussa Zongo, chef du service de la planification est revenu sur l’urgence d’adopter le PART en raison des contraintes de temps car dit-il,  « La direction régionale de l’économie et de la Planification est tenue d’organiser une rencontre avant, le 28 juillet 2022, pour une revue à mi-parcours et une revue annuelle et de déposer le document avant le 5 août 2022, pour être soumis en appréciation au Conseil des ministres », a-t-il rappelé aux participants.



La gestion du foncier, la mobilité urbaine, l’autonomisation des jeunes et des femmes et l’incitation de la population à la pratique du sport sont selon lui, les défis importants à garder dans la ligne de mire.

Enfin en termes toujours de défis à relever, Moussa Zongo cite également  le développement des pôles de croissance, la protection et la préservation du patrimoine culturel, le développement des capacités techniques et financières des collectivités territoriales et la création d’un cadre de concertation au niveau de la région.

Yempabou OUALI

 

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *