Tourisme : Plus de 1000 biens culturels et naturels inventoriés

Tourisme : Plus de 1000 biens culturels et naturels inventoriés

La Direction générale du patrimoine culturel organise du 07 au 12 septembre 2020 à Ouagadougou, la première session de la Commission Nationale des Biens Culturels et Naturels de l’année 2020. Le lancement officiel qui marque le début des travaux, a été présidé par le Secrétaire Général du Ministère en charge de la culture, Lassina SIMPORE.


En vue de relancer le processus d’inscription des  biens culturels sur la liste du patrimoine national, la Direction générale du patrimoine culturel organise la première session de la Commission Nationale des Biens Culturels et Naturels.

En effet, entre les années 2012 et 2016, le département en charge de la culture a inventorié 1026  biens culturels potentiels dont moins de 5 % sont inscrits sur la liste du patrimoine national.

Dans une volonté de renforcer la sauvegarde et la protection de ces biens et éléments culturels, la Commission Nationale des Biens Culturels et Naturels à travers ses sessions 2017, 2018 et 2019 avait donné son avis favorable pour le classement de 71  biens sur la liste du patrimoine national. Malheureusement pour des raisons  administratives, cette liste n’a pu être adoptée car devient « caduque » si dans un délai de 365 jours le classement n’est pas prononcé.

Cette première session de l’année 2020  a pour but de réexaminer les propositions de biens culturels à inscrire sur cette liste et engager le processus de classement des biens et des éléments culturels sur la liste du patrimoine nationale.

Commission Nationale des Biens Culturels et Naturels

La commission aura à examiner 94 biens culturels constitués d’une part de sites, de monuments et  d’ensembles architecturaux et d’autre part de 163 éléments culturels constitués de manifestations et expressions des communautés ethnoculturelles identifiées  dans 226 localités du Burkina Faso.

Pour Lassina SIMPORE, le secrétaire général du MCAT, en autorisant la tenue de cette session, le ministère attend de la commission un examen minutieux des dossiers qui ont été proposés par la Direction générale du patrimoine culturel. « Cet exercice devant permettre de valider une liste d’éléments et de biens culturels selon la pertinence des informations collectées et les critères édictés pour les instruments juridiques », a-t-il expliqué.

Lassina SIMPORE, SG du ministère en charge de la culture

Cette première journée de travail sera consacrée au renforcement des membres  statutaires en vue de les  permettre d’avoir une meilleure appropriation des bases et des critères d’appréciations. A la fin de cette session, les résultats seront portés à la connaissance du gouvernement afin de statuer sur le classement les biens et éléments culturels  retenus.

En rappel,  la commission est l’organe habilité  dans le sens du décret 2005/435 PM du 2 aout 2005 portant composition et administration de la commission à donner des avis sur le processus de classement et de déclassement des biens culturels au Burkina Faso. Elle se compose des représentants du gouvernement, de l’administration et de la société civile culturelle.

Fatim BARRO

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *