L’ABENORM : une structure fiable mais qui souffre du manque de personnel

L’ABENORM : une structure fiable mais qui souffre du manque de personnel

Le ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises, Serge Gnaniodem Poda a effectué une visite des installations du laboratoire de l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM), le vendredi 10 mai 2024 à Ouagadougou.

« Nous sommes réconfortés car nous disposons d’un laboratoire prisé au niveau sous régional. Il dispose d’un matériel de qualité à la pointe de la technologie en dépit de la modestie des moyens ”,

tels ont été les premiers mots du Ministre en charge du Développement industriel du Burkina, Serge Gnaniodem PODA lors de sa visite sur les installations du laboratoire de l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM.



 L’ABNORM est une structure nationale en charge de définir les normes, les spécifications techniques et de vérifier la qualité de tous les produits des biens à l’importation comme à l’exploitation. Le ministre a souligné que dans l’optique d’accomplir sa mission, l’ABENORM a à son sein un laboratoire qui permet la vérification des produits avant de les mettre à la disposition de la population burkinabè. Au regard de la porté et l’enjeu du rôle de l’agence, le ministre Poda a prodigué des conseils au personnel pour que le rôle de protection du consommateur puisse se renforcer. Il a affirmé son engagement à soutenir l’agence à palier les difficultés auxquelles, le personnel fait face.

Selon directeur général de l’ABENORM, Habraham Somda l’agence est confronté à un manque de personnel alors que les tâches sont multiples.

“Nous sommes chargés d’élaborer des normes, d’assurer le contrôle qualité des produits et la vérification et l’étalonnage des instruments de mesure et cela nécessite un personnel assez étouffé” a-t-il confié à la presse.

Il a par ailleurs informé que le laboratoire de l’ABENORM dispose des sous laboratoires que sont le laboratoire de masse, de volume, de température, d’essai à fer de béton et le laboratoire d’essai d’équipement électrique. “Le laboratoire de température atteste au niveau régional que l’étalonnage des instruments de mesure de température est de référence au Burkina”, précise le Directeur Général.

Estelle PODA

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *