Soirée rétro des femmes retraitées entrepreneures des 1200 logements : Elles ont ressuscité le passé

Soirée rétro des femmes retraitées entrepreneures des 1200 logements : Elles ont ressuscité le passé

Ouvertes le 05 Mars, les journées promotionnelles des femmes retraitées entrepreneures de la cité 1200 logements de Ouagadougou ont éteint les lampions. C’est par une soirée retro que des Mammy et des tanties bien coiffées et habillées en pagnes 08 mars, sont venues qui, à pieds ou en grosses cylindrées pour  réveiller leurs vieux souvenirs. C’était ce 8 Mars 2022 dans un espace culturel de Ouagadougou.

 

C’était au son et au rythme de la musique congolaise, musique en vogue dans les années 79-80 que ces braves Dames ont fait le déplacement dans un des jardins de la cité 1200 logements pour d’abord se distraire mais aussi, dévoiler à leurs enfants et petits fils des talents de danse enfouis en elles. En un mot, elles nous ont ressuscité le passé.

Et c’est le couple SOARE qui a été invité à ouvrir le bal  de cette première soirée des femmes retraitées de la cité 1200 logements. Après la piste de danse, l’homme aux cheveux grisonnant faisant allusion aux violences faites aux femmes les a invitées à ne pas baisser la garde . « Je leur dit bonne célébration pour la lutte qu’elles ont entreprise et pour la victoire qu’elles ont arrachée. Cependant, je leur demande de ne pas se limiter à cette victoire car, il y a encore d’autres victoires pour lesquelles, elles doivent se battre. Quand nous voyons de nombreuses femmes qui  se lèvent tôt les matins et qui dorment après tout le monde, quand nous voyons de nombreuses femmes battues à longueur de temps, je dis qu’il y a beaucoup de choses encore à faire », a laissé entendre Monsieur SOARE.

« C’est déjà une fierté pour moi car ce n’était pas évident. Ce que j’ai pu voir pendant ces 96 heures de journées promotionnelles, est au-delà de mes attentes.  La mobilisation  féminine et l’engouement pour l’activité m’a épatée. Je demande aux femmes de se tenir la main dans la main et que c’est ensemble, que nous serons encore plus fortes », s’est réjouie Thérèse COULIDIATY,  la promotrice de l’évènement.

Au-delà de la retrouvaille et de l’ambiance de sororité qui a émaillé cette soirée retro,  l’initiative est  également une manière pour ces femmes retraitées de  « Rendre grâce à Dieu » pour tout ce temps et les grâces que le Bon Dieu leur a accordé jusque-là. Et l’espoir pour ces femmes et qui est aussi le nôtre, est qu’elles continuent de se célébrer des générations entières comme l’avait souhaité le parrain Stanislas Bénéwendé SANKARA lors de l’ouverture de la cérémonie inaugurale.

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *