Accueil / A la Une / JCFA 2020 : les Lignes n’ont pas bougé …

JCFA 2020 : les Lignes n’ont pas bougé …

Les lampions viennent de s’éteindre sur la 6è édition des Journées Cinématographiques de la Femme Africaine de l’Image (JCFA). La cérémonie de clôture s’est déroulée dans la matinée du 07 mars 2020 à l’ISIS/SE.

“Les lignes n’ont pas toujours bougé !”; c’est la conclusion à laquelle sont parvenues les participantes après une semaine de réflexion. Un appel en trois points a été donc lancé aux partenaires et aux Etats africains, aux différentes institutions et aux Partenaires Techniques et Financiers pour une meilleure prise en compte des JCFA.

Lire aussi notre analyse : les JCFA doivent survivre …

La cérémonie de clôture s’est achevée par des projections de films portant sur les violences faites aux femmes et par des remises d’attestation à quelques  participantes.

Enfin selon le DG, une convention de partenariat avec Coris Bank International sera bientôt signée avec le Fespaco, une bonne nouvelle qui donnera une bouffée d’oxygène aux JCFA.

 L’appel des professionnelles de l’image aux Etats africains

“Du 02 au 07 Mars 2020 s’est tenue à Ouagadougou, la 6è édition des Journées Cinématographiques de la Femme Africaine de l’Image (JCFA) avec pour thème “Cinéma, Genre et Lutte contre les violences faites aux femmes”.

Après des échanges nourris sur la problématique du thème et analyse des différents maux qui handicapent les performances des femmes professionnelles de l’image, après avoir dégagé et proposé des pistes de solutions pour la mise en place des mécanismes pérennes de financement, de promotion et de diffusion des œuvres filmiques et professionnelles africaines de l’image, les lignes n’ont toujours pas bougé.

Aussi, nous femmes professionnelles de l’image, lançons un vibrant appel aux Etats Africains, aux Partenaires Techniques et Financiers, aux festivals, aux institutions nationales et internationales, aux ministères en charge du cinéma et de la communication pour :

1°) La mise en place d’instruments juridiques pour la protection des professionnelles africaines de l’image contre les violences à leur endroit,

2°) Le renforcement et l’application effective des lois qui répriment les violences faites aux femmes,

3°) La mise à disposition des moyens conséquents pour l’organisation des JCFA

Fait à Ouagadougou le, 07 mars 2020

Les participantes”

Lire aussi notre analyse : les JCFA doivent survivre …

Voir aussi

Déclaration de la ligue des consommateurs du Burkina Faso (LCB)

Le 09 mars 2020, l’ensemble du peuple burkinabè a accueilli avec stupeur l’annonce de deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *