Accueil / A la Une / Mariage des enfants : Galop entend éradiquer le fléau

Mariage des enfants : Galop entend éradiquer le fléau

Les mariages d’enfants et les mutilations génitales demeurent un sujet de préoccupation majeure au Burkina Faso. Face à cette triste réalité que le Groupe d’action, de lobbying et plaidoyer (Galop) a organisé un panel, le mardi 10 décembre 2019 à Tenkodogo. L’objectif est de se pencher sur le changement de comportement par l’implication des composantes sociales de la nation.

A cette occasion, la première Dame Sika Kaboré a indiqué que l’objectif de ce panel qui relève d’une initiative du Groupe d’action, de lobbying et de plaidoyer (Galop) est de faire un plaidoyer en vue de lutter contre le mariage des enfants et des mutilations génitales. Cette lutte s’explique par la raison que sur les 15 millions de filles mariées chaque année avant l’âge de 18 ans, 39% viennent de l’Afrique au sud du Sahara. D’où une nécessite d’actions fortes afin d’éradiquer ce phénomène. Toute chose qui pourrait être effective, a insisté l’épouse du chef de l’Etat, à travers le changement de comportement et le renforcement par le gouvernement et la société civile, les actions déjà entreprises.

Ce panel, en principe a-t-elle martelé, vient à point nommé dans la dynamique de sensibiliser les populations sur les conséquences de ces pratiques et de mettre en place une chaine de contribution de toutes les burkinabé. La région du Centre-Est est, a-t-elle informé, classée au 6e. rang dans les mutilations génitales et de mariage d’enfants.  C’est pourquoi, Sika Kaboré a lancé un appel pour mettre fin à toutes ces pratiques qui nuisent la santé des femmes. Dans les années antérieures, selon Mariam Lamiazana, présidente de l’ONG Voix de femmes, la pratique du phénomène avait tendance à reculer.  Et l’ampleur selon  la présidente de l’ONG “Voix de femmes” est estimée à 66 % pour le cas des femmes en âges de procréer

Toutefois, elle a signalé que dans ces derniers temps, le pays des hommes intègres s’illustre négativement en termes de mutilations génitales et du mariage d’enfants.

En rappel, le Galop est un groupe de personnes composées d’épouses de ministres et d’autorités.

Achille ZIGANI

Voir aussi

Interdiction au SYNATIC de gréver au sein de la RTB

Le 17 février 2020, le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *