Accueil / A la Une / Covid-19 au Burkina: Faut-il durcir le ton pour espérer de meilleurs résultats ?

Covid-19 au Burkina: Faut-il durcir le ton pour espérer de meilleurs résultats ?

Afin de réduire la propagation du COVID-19 au Burkina Faso, le gouverneur de la région du Centre a décidé de la fermeture des marchés et Yaars de son ressort territorial. La décision qui est rentrée en vigueur depuis le  26 mars 2020 connait cependant quelques difficultés.

Si certains commerçants ont accueilli favorablement la décision du gouverneur, tel n’est pas le cas chez les vendeuses de légumes du marché de la Zone-I. Au regard de certains comportements, on se demande s’il ne faut pas durcir le ton.

Lire aussi : Coronavirus et grossesse : ce qui est réjouissant“.

Contraintes en effet de déguerpir de ce marché pour fermeture liée au COVID-19, ces femmes ont choisi de s’installer près de l’Eglise Saint Marc non loin du cours privé Marie CURIE de Ouagadougou. 96 heures après la prise de décision, voici l’ambiance. Vidéo ci-dessus

ArtistesBF

Voir aussi

Reprise des cours à l'Aurore

Burkina : Réouverture des classes, la contribution des parents d’élèves est attendue.

Il est 7h45 au Groupe Scolaire Aurore  et nous constatons déjà à notre arrivée  que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *