Accueil / A la Une / Covid-19 : Oum’C s’investit dans la fabrication des masques en tissu DAN FANI

Covid-19 : Oum’C s’investit dans la fabrication des masques en tissu DAN FANI

Le Burkina, à l’instar des autres pays touchés par la pandémie du Covid-19 vit des périodes des plus difficiles de son histoire. Couvre-feu, pratiques des mesures barrières, fermetures des marchés et des salles de spectacle sont autant d’actes pris par le gouvernement pour freiner la propagation du coronavirus. Ces mesures de bonnes guerres ne sont pas toutefois sans impact sur l’activité économique du pays. Le milieu culturel et particulièrement celui de la mode fait partie des secteurs les plus durement fouetté.

Si au niveau des autres domaines, des soutiens se manifestent, les acteurs de la culture eux continuent de scruter l’horizon.

En attendant qu’une main salvatrice vienne leur tirer l’épingle du jeu, comment vivent-ils le confinement depuis déjà quelques semaines ? c’est la question que nous avons posée à un certain nombre d’acteurs.

Pour Oumou COMPAORE ou OUM’C,   depuis le confinement les horaires de travail et les contrats ont été considérablement modifiés pour s’adapter à la nouvelle situation. ” Toutes les activités étant à l’arrêt, les clients ne vont plus vers les gens comme ça”, nous dit l’ancien mannequin Oumou COMPAORE.

A son temps libre, appuyée par une petite équipe Oumou COMPAORE qui travaille désormais à la maison confectionne des masques (cache-nez) en tissus Dan Fani. Selon OUM’C, la population en a vraiment besoin pour se protéger et elle n’hésite pas à en offrir. “je fais beaucoup de livraison notamment pour le centre médical, au Laboratoire central en face de CFAO et même au niveau de la CAMEG”, a-t-elle poursuivi.

Enfin, la promotrice de l’agence  MEA nous rasure que les manipulations de ses produits et l’accès à son atelier se fait dans le strict respect des consignes édictées par le Gouvernement.

ArtistesBF

Voir aussi

Affaire VAO : Le projet de rattachement est rejeté !

Analyse : Aux dernières nouvelles, le projet de rattachement du Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *