Accueil / A la Une / Cinéma : Watinooma, un film de Bède Modeste GANAFE

Cinéma : Watinooma, un film de Bède Modeste GANAFE

La grande première du film “Watinooma” du réalisateur Bède Modeste GANAFE a eu lieu ce 20 juillet 2020 au Ciné Burkina. Premier long métrage du réalisateur, il a été produit par Racine communication et Casting communication. Watinooma sera diffusé jusqu’au 2 août 2020  aux séances de 18 h 30, 20H30 et 22h30 à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso au Ciné SAGNON.

 

Cinéma :  Watinooma, premier long métrage du réalisateur Bède Modeste GANAFE
La grande Première du film Watinooma

Primé par l’UEMOA comme meilleur film de court métrage au FESPACO,  “Watinooma”  est  la suite du court métrage “rêve brisé” présenté au Fespaco 2019. Le réalisateur Bède Modeste GANAFE dit avoir profité de ce  prix  obtenu pour poursuivre le travail .“J’ai ainsi  développé une réflexion au tour de ce court métrage pour en faire un long métrage  qui s’appelle Watinooma à partir d’une démarche technique”, a-t-il confié à la presse.

un extrait du film Noël MINOUNGOU (en écharpe rouge) et SMARTY

Watinooma raconte la vie d’un jeune homme. Coiffeur de profession (Noël Minoungou), a rencontré dans le cadre de son travail une cliente de peau blanche. Cette cliente tombée sous le coup de son charme lui proposera de venir vivre avec elle Europe. Convaincu que la proposition lui offrira de meilleures opportunités, il décide de tout vendre et même d’abandonner sa copine enceinte.

Les acteurs Georgette PARE (en noir) et Salif KEKIETA (SMARTY)

On y retrouve des grandes figures de la comédie burkinabè telles Noël MINOUNGOU et Smarty artiste chanteur pour qui le phénomène de l’immigration doit être pris eu très sérieux par les autorités.

Publicité
Visitez ce site web

“ce film montre que l’aventure ne réussit pas à tout le monde. Et je pense qu’il faut sensibiliser les gens sur le fait qu’on peut rester ici et réussir, faire de l’entreprenariat, croire en ses chances mais pas forcément s’attacher à des rêves qui, souvent sont éphémères.

D’ailleurs, on lance un appel à l’endroit des autorités  afin qu’il crée  les espaces et les conditions nécessaires pour que tous ces jeunes qui ont des diplômes et du mérite puissent avoir un métier et  en vivre dignement. Voilà la seule option qui va permettre aux jeunes de rester ici en Afrique”.

Cinéma :  Watinooma, premier long métrage du réalisateur Bède Modeste GANAFE
Bède Modeste GANAFE, réalisateur de “Watinooma”

Quant au réalisateur, ce film porte sur un thème d’actualité qu’est l’immigration et que le  devoir de tout cinéaste aujourd’hui est de raconter les vécus et les réalités du quotidien. “En tant que cinéaste, nous avons pour obligation de traiter ce genre de sujet qui touchent à ces questions de drame. Et c’est ce que j’ai souhaité faire dans ce film. Watinooma veut dire qu’on ne raconte pas l’histoire des mésaventures de cet individu qui est parti. Mais plutôt l’histoire de ce qu’il est devenu, les transformations qui ont eu lieu  après son départ. J’ai aussi associé à cela d’autres thèmes telles que  la trahison, l’amitié et la négligence d’un père qui abandonne son enfant.”

Dr Maria Cissé en tant que  cinéphile est très satisfaite du film” je suis venue regarder le film Watinooma  et franchement j’ai aimé parce que c’est un film d’actualité et les acteurs sont vraiment très talentueux. Je le conseille et suggère à tous les cinéphiles.”

Le film est l’affiche au Ciné Burkina jusqu’au 2 août 2020 aux séances de 18 h 30, 20H30 et 22h30 à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso ou Ciné SAGNON.

 

 

Voir aussi

Affaire VAO : Le projet de rattachement est rejeté !

Analyse : Aux dernières nouvelles, le projet de rattachement du Village Artisanal de Ouagadougou (VAO) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *