Accueil / A la Une / Covid-19 : Ce qui se passe dans les pharmacies de la place

Covid-19 : Ce qui se passe dans les pharmacies de la place

Nous rentrons dans la 72ème heure de couvre-feu décrété par le Chef de l’Etat Burkinabè. Roch Marc Christian KABORE a indiqué dans son message du 20 mars 2020 un certain nombre de comportements à respecter pour freiner la propagation du Coronavirus-19. L’une des mesures fortes reste sans doute l’interdiction de regroupement, l’hygiène en se lavant régulièrement les mains au savon et au Gel hydro-accolique.

Si les lieux de grande affluence comme les salles de cinéma, les débits de boisson et les boîtes de nuit sont pour la plupart fermés, les pharmacies et quelques alimentations sont elles, restées ouvertes. 72 heures après le message du président, notre équipe a fait le tour de quelques pharmacies de Ouagadougou  pour constater ce qui est fait dans ces lieux en matière d’hygiène dans le cadre de la lutte contre le COVID-19

Constat : Sur 06 pharmacies visitées ce 23 mars 2020, seule une pharmacie n’a pas encore à ce jour songer à mettre un dispositif d’hygiène en faveur de sa clientèle. C’est du moins le constat que nous avons fait

Dans cette pharmacie, “la seule règle, c’est qu’il n’y avait pas de règle … !” Les clients rentrent comme au grand marché, serrés les uns contre les autres . A l’intérieur, à peine si on ne suffoquait pas; impossible de rester 30 mn. Aucune initiative n’a été prise par ce pharmacien pour appliquer les consignes telles que souhaitées par le gouvernement. Bien au contraire, il semblait se plaire en voyant les clients se ruer vers la caisse… Devant les vendeuses, les clients offraient un spectacle inédits; les derniers voulant se faire servir en premier. Au moment où les autorités sanitaires déconseillent les regroupements, le gérant de la pharmacie “X” dont nous taisons volontairement le nom était plutôt préoccupé par le gain. Rien de plus !

Heureusement… que d’autres docteurs (pharmaciens) ont compris la gravité du moment et la portée du message présidentiel. En effet, dans les cinq dernières pharmacies que nous avons visitées les mesures de protection sont bien observées et il faut les féliciter pour ce dispositif de protection. Le seul bémol c’est le manque de gel hydro-alcoolique dans les différentes pharmacies.

“Actuellement on a des problèmes très sérieux de gel. Sinon logiquement, devant la pharmacie, il devait y avoir deux endroits où sont déposés les gels afin que les gens nettoient leurs mains avant de rentrer”, nous a confié Docteur Borro.

Outre le dispositif de lave-mains et le filtrage des entrées pour éviter des regroupements, certaines pharmacies font même des prises de température gratuite aux clients. Les clients ont aussi bien apprécié. Suivez la scène dans cette vidéo :

Certes, le rôle du pharmacien est de délivrer des médicaments prescrits par un autre médecin. Il y a cependant des circonstances comme celle du contexte du COVID-19 qui doit rappeler chaque professionnel son serment de Galien. Il est souhaitable que dans le contexte sanitaire actuel, le pharmacien au-delà de son rôle traditionnel puisse conseiller, sensibiliser, informer, orienter et aider au dépistage . La recherche effrénée de l’argent ne doit pas l’égarer ni l’éloigner de l’intérêt des masses populaires encore moins des priorités nationales.

La rédaction

Voir aussi

Reprise des cours à l'Aurore

Burkina : Réouverture des classes, la contribution des parents d’élèves est attendue.

Il est 7h45 au Groupe Scolaire Aurore  et nous constatons déjà à notre arrivée  que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *