Accueil / Actualités / Nos RDV / DEZ ALTINO : artiste musicien

DEZ ALTINO : artiste musicien

dez1.jpg

Je me nomme Tiga WENWOGO DESIRE OUEDRAOGO à l’Etat civil; mon nom d’artiste est DEZ ALTINO. Je suis Artiste chanteur interprète. C’est depuis 1998 que je fais la musique et à ce jour, j’ai pu réaliser 2 albums intitulés “BON DIEU” et N’DOLE”.
Dans le dernier album, je parle surtout de la vie en général. J’ai eu à produire quelques spectacles à l’intérieur du pays : il s’agit du spectacle donné dans le cadre du FESPACO 2011 et des tournées dans le cadre de la campagne présidentielle.
Je constate avec fierté que les burkinabé commencent à aimer nos œuvres parce qu’ils paient nos cassettes. Que ce soit dans les bars, dans les différentes cérémonies et même en boîte, la musique burkinabé est désormais jouée et appréciée. Donc, je peux dire qu’il y a eu un net progrès de la musique burkinabé. Il nous faut maintenant travailler davantage de sorte à booster cette musique hors de nos frontières Parce que Jusque-là, notre musique n’est pas connue à l’extérieur; ce qui est bien domage !

Artistebf : Votre dernier album a été un succès. Combien d’exemplaires avez-vous vendus à ce jour ?
DEZ ALTIMO : Même mon premier album a été bien vendu aussi malgré qu’il ait été moins médiatisé que l’actuel (le dernier album) . Pour ce qui est précisément de ce dernier album, il a été vendu à près de 15 000 exemplaires en moins de 3 mois; ce qui m’a valu le disque d’or. A ce jour, nous sommes à plus de 30 000 exemplaires de vendus. Nous aurions pu dépasser ce scor n’eut été la piraterie.

dez2.jpgArtistebf : Donc, on peut dire que DEZ ALTINO est rentré dans ses fonds ?
DEZ ALTIMO : Oui ! j’allais dire même plus! Pour l’instant, je m’en tire bien contrairement à ceux qui disent que l’artiste ne vit pas de son art au Burkina. En tout cas, moi je ne vis principalement que de la musique. Les activités parallèles que je mène ici et là, ne viennent qu’en complément. D’ailleurs, à propos justement d’activités parallèles, je profite de passage remercier tous les artistes qui sont venus me soutenir lors de l’ouverture de mon maquis.
Artistebf : Au KUNDE 2010, tous vos fans vous ont attendus au “tournant” et finalement, DEZ ALTINO n’a pas été au rendez-vous. Qu’est ce qui s’est passé ?
DEZ ALTIMO :Déjà quand vous êtes nominés au KUNDE d’or, cela montre que vous avez abattu un travail sérieux. Les conditions de nomination au KUNDE sont assez claires car pour être nominé, il faut le mériter. Mais comme j’aime le dire, on ne travaille pas dans l’intention seulement de se présenter au KUNDE . Le KUNDE est juste une occasion de récompense pour un travail bien fait. Il faut plutôt travailler à honorer son public car c’est grâce à ce public que je suis connu, c’est grâce à ce public que le KUNDE m’a repéré et non l’inverse.
DEZ ALTIMO : Pour revenir à l’édition 2010, je n’ai pas effectivement eu le KUNDE d’Or ni de prix ; mais je ne me plains pas. Je respecte le choix du Jury. Le fait de n’être pas primé ne me dérange absolument pas car je ne fais pas ma musique pour des trophées ou pour des distinctions. Qu’on se comprenne bien ! je ne dis pas que je ne veux pas de trophées; non ! Mais quand on te donne un trophée, c’est bien. Mais je dis que ma carrière ne s’arrête pas aux trophées ni au KUNDE; je travaille pour aller au délà. Toutefois, je garde confiance parce je sais que par la grâce de Dieu, nous allons faire quelque chose de merveilleux et de propre qui plaira au public. En toute chose, il faut mettre Dieu en avant.

Artistebf : DEZALTINO est donc un grand Millionnaire. Quel a été votre chiffre d’affaire si ce n’est pas indiscret ?

DEZ ALTIMO : Vous savez, ce n’est pas l’argent qui compte pour moi dans ma carrière musicale.On a certes besoin d’argent pour travailler mais je ne suis pas trop attaché à l’argent. Quand je faisais mon album, je ne comptais pas ce que je dépensais. C’est d’abord le travail bien fait. Cependant, il est bon de savoir que grâce à mes concerts, j’arrive à me soigner, me vêtir, manger et me loger. J’aide mes proches et je fais aussi des investissements. Aujoud’hui grâce à mes investissements, je peux vivre sans la musique. Le problème, est que l’homme n’est jamais satisfait. Je ne cherche pas l’argent pour remplir des magasins; mais le fait déjà que le public me supporte est très réconfortant.

Voir aussi

Voie de contournement de Ouaga : Qui doit dédommager les déguerpis ?

Qui doit dédommager les populations dont les propriétés ont été touchées par la voie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :