Accueil / A la Une / Musique : “La réappropriation Africaine des moyens de base du développement”

Musique : “La réappropriation Africaine des moyens de base du développement”

“La réappropriation Africaine des moyens de bases du développement”, c’est le plan d’action présenté par l’artiste Slameur Burkinabè Nathanaël Minoungou. C’était face à la presse le  02 décembre 2019 à “l’Amphi B” de l’Université Joseph Ky Zerbo.

L’idée est née de retour de Bruxelles où il avait reçu une distinction de la Fondation du forum “UNIVERSEL CRANS MONTANA” pour son leadership entrepreneurial.

Avec cette distinction, le jeune artiste de 24 ans devient membre de ce réseautage international qu’est le “CRANS MONTANA”. A ce titre, les portes lui sont ouvertes pour rencontrer, échanger, plaider auprès des personnalités membres de la fondation “UNIVERSEL CRANS MONTANA pour aider aux financements des projets dans son pays.  

En effet, son titre de Nouveau Leader du Futur lui permettra de mener des réflexions en vue de renforcer la participation des jeunes dans les processus de développement du pays. La durée de son mandant est de trois ans.

Conscient de la lourde responsabilité qui lui est confiée, l’artiste a déjà ficelé un programme ambitieux qui embrasse divers domaines comme celui de l’Education, de la santé, de l’emploi et de l’environnement .. etc. “Je souhaite que l’Afrique utilise ces propres moyens ancestraux qu’il avait au départ avant les civilisations occidentales et qu’elle puise dans ces traditions et coutumes les fondements de son développement” .

La  conférence de presse s’est terminée par la présentation du nouveau single de l’artiste intitulé “Da reem ne tondo”.

Fatim BARRO

 

 

 

 

Voir aussi

Programme de la commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo

Voilà 21 ans que nous sommes débout ensemble pour exiger vérité et justice pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *