Accueil / A la Une / Littérature : Murakété, le nouveau roman de Monique Ilboudo

Littérature : Murakété, le nouveau roman de Monique Ilboudo

Première romancière  du Burkina Faso, Monique Ilboudo fait partie des pionnières de la littérature féminine burkinabè. Elle a présenté au public son livre “Murakété” réédité par la  maison d’édition CEPRODIF le 25 octobre 2019. La cérémonie de dédicace s’est déroulée à l’Institut Français de Ouagadougou.

Monique Ilboudo, auteure du roman Murakété
Monique Ilboudo, auteure du roman Murakété

 

Doctorat en droit privé et Professeur, Monique Ilboudo est une passionnée de l’écriture. Elle débute sa carrière en créant et en animant la rubrique “Féminin Pluriel” dans le quotidien burkinabè L’observateur Paalga. Et malgré  qu’elle ait occupé de hautes responsabilités, la littérature est toujours restée au premier plan dans sa vie.

 Au vu de tous les éloges faits sur sa personne et sur sa plume par les étudiants de lettre moderne présents dans cette salle du Petit Méliès, Madame Ilboudo a incontestablement du talent. Cette  romancière dont les œuvres passionnent tant les étudiants de l’Université de Ouagadougou, force l’admiration dans le paysage littéraire burkinabè.  Elle est auteur de plusieurs œuvres romancières, poétiques et de nombreux essais  qui ont contribué à lever certains tabous sur la gente féminine et les droits humains. On peut citer “LE MAL DE PEAU,” “MYAMIRAMBO,” “DROIT DE CITE”, “ETRE FEMME AU BURKINA” ET “MURAKETE”.

 

“” Murakété” est une expression rwandaise qui signifie “laisse la vivre, laisse la en paix” avec une plume  qui dépeint le génocide Rwandais de 1994. Ce livre raconte l’histoire d’un couple qui essaye de vivre après le génocide. Une victime et un militaire qui s’aiment mais qui n’arrivent pas à vivre leur amour.

Monique Ilboudo, auteure du roman Murakété
Le roman Murakété

Selon l’auteure, c’est en se demandant comment apporter sa pierre et son soutien au peuple Rwandais qu’est née l’idée d’écrire ” MURAKETE”. “4 ans après ce génocide avec une dizaine d’écrivains, nous avons décidé d’aller séjourner au Rwanda pour apporter notre solidarité, notre soutien aux populations mais aussi pour écrire. Parce qu’on sait que par l’émotion qu’est la peur, on peut toucher les gens afin qu’ils comprennent le drame qui s’est passé au Rwanda en 1994. J’ai souhaité témoigner et laisser un emprunt sur ce que j’ai vu et entendu”, a expliqué Monique ILBOUDO.

L’objectif, est de faire passer un message au public burkinabè au vu du contexte actuel que vit le pays.  “Ce qui s’est passé au Rwanda  peut se passer n’importe où en Afrique et dans le monde. Donc,  il n’est jamais inutile de lire et de réfléchir sur ces genres de questions pour faire comprendre ce drame et qu’on n’en arrive pas justement à ces extrémités. Je souhaite que mon message soit entendu. Que les gens sachent que ce qui s’est passé en 1994, a été terrible et que cela peut arriver à n’importe quel pays et qu’il faut y veiller”, a-t-elle déclaré.

Monique Ilboudo, auteure du roman Murakété
Monique Ilboudo, auteure du roman Murakété

Ce livre à succès a été édité la première fois  en 2000. Malheureusement, il n’a pas été distribué au Burkina. Cette fois-ci, le public Burkinabè a la chance de le découvrir dans les librairies. En effet, Murakété a été rééditée cette année par la maison CEPRODIF. Le livre compte 80 pages et coûte 3000 fcfa.

Il faut rappeler que c’est Madame Ilboudo qui est l’invitée d’honneur de la Foire Internationale du Livre de Ouagadougou, édition 2019. Sur ce, elle invite le public burkinabè à participer massivement aux différents panels et débats qui seront menés sur la littérature africaine, burkinabè et surtout féminine.

Fatim BARRO

Voir aussi

Ceci est une déclaration du mouvement le Balai Citoyen (BURKINA FASO) contre le projet de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *