Accueil / A la Une / Institut Français de Ouagadougou, ” EXPOSITION –Ce que la couleur a à dire

Institut Français de Ouagadougou, ” EXPOSITION –Ce que la couleur a à dire

L’Institut Français de Ouagadougou expose à la Rotonde du 16 au 31 octobre 2020, les œuvres de l’artiste peintre Léopold Séguéda dit Segson.

De G à D : Léopold Séguéda dit Segson et le Directeur délégué de l’Institut Français de Ouagadougou

Près d’une douzaine d’œuvres ont été exposées ce 16 octobre 2020 pour le bonheur du public. Au-delà du plaisir pour les yeux, Segson dévoile à travers ses tableaux une véritable passion, des messages dignes d’intérêt et un immense talent que le Directeur délégué de l’Institut Français n’a pas manqué de souligner. Le riche parcours artistique de Segson et ses différentes expositions ont été passés au peigne fin par Patrick HAUGUEL, toute chose qui, selon le Directeur de l’Institut Français justifie cette expo-vernissage à la rotonde.

La particularité des Œuvres de Segson réside surtout dans le choix du pagne pour servir de toile de fond à toutes ses œuvres : ” Cette exposition parle de ce que la couleur a à dire parce que la couleur pour moi, c’est la vie, la joie et l’épanouissement. Qui aime la couleur, aime la vie. En fait, c’est la tendance. Actuellement, le pagne est à la mode”, précise l’artiste plasticien.

Plusieurs thématiques y sont abordés par l’artiste. Ainsi, de la pénurie d’eau, à l’émigration clandestine en passant par le confinement lié à la Covid-19, Segson a pu séduire son public.

De G à D : Anatalie et Mr PASQUIER

“Ce que j’apprécie chez l’artiste, c’est la notion de couleur, la précision, le dessin, la  représentation africaine de la vie quotidienne, les messages engagés de l’artiste à travers ses peintures, ” nous dit Nathalie PASQUIER.

“C’est une belle exposition très originale qui a été mise en valeur par l’institut Français en particulier avec cette belle exposition. Elle traduit l’aide que l’Institut Français apporte aux artistes burkinabè”, ajoute Mr  PASQUIER.

L’exposition-“Ce que la couleur a à dire”, restera ouverte au public jusqu’au 31 octobre 2020 à l’Institut Français de Ouagadougou.

Ci-dessous quelques tableaux de l’artiste :

Tableau illustrant des vendeurs de canaris

 

Tableau illustrant la danse des Massaïs. Prix : 900 000 frs CFA

 

Tableau sur le confinement. Prix 200 000 frs CFA

 

Tableau illustrant l’immigration clandestine

 

Patrick COULIDIATY

Voir aussi

Les récréatrales : «L’hécatombe prévu n’aura pas lieu », dixit Aristide Tarnagda

La  11e édition des récréatrales a ouvert ses portes ce samedi 24 octobre 2020 dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *